La fabuleuse machine d'Anticythère

----

En 1900, des pêcheurs d’éponges trouvèrent, dans ’épave d’un bateau grec coulé au Ier siècle avant J.-C. par 60 m de fond près de l’île d’Anticythère (Ceri-gotto), de curieux fragments métalliques.

On peut les voir au musée national archéologique d’Athènes ; leur aspect fait penser à des débris de pièces mécaniques en bronze rongées par la corrosion.

Et, en effet, l’archéologue Valerios Stais a pu en tirer, en 1959, la reconstitution d’un mécanisme à engrenage différentiel très compliqué avec trois axes, quarante roues dentées — dont une roue centrale de deux cent trente dents, et neuf échelles graduées. L’étude de celles-ci montra qu’il s’agissait d’une machine à calculer les phases et les positions de la Lune et des constellations.

Le tout de la dimension d’une machine à écrire portable. La Grèce du Ier siècle avant J.-C. ne possédait ni les outils ni les instruments nécessaires à la construction d’un mécanisme de cette précision.

Aucun texte contemporain ne mentionne cette machine pourtant prodigieuse pour l’époque. Et pourquoi n’en trouve-t-on pas de prédécesseurs ni de successeurs ?

----

.

Autres documents :

La langue basque : ses origines chaldéo-égyptiennes, par Hilaire de Barenton

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
Original de la Bibliothèque de Koldo Mitxelena Kulturunea de la Députation Forale de Gipuzkoa Origine: http://www.kmliburutegia.eus/Record/32797
Media type
3:28
L’énigme archéologique de Göbekli Tepe

L’énigme archéologique de Göbekli Tepe

Détails
in Mystères archéologiques
Extrait du documentaire « A la recherche des civilisations perdues » (RMC découverte - 2016) -- Édifié à l'aube du néolithique, il y a plus 11 000 ans, le site turc de Göbekli Tepe est une énigme : co...

La certitude dans les sciences, par Albert de Lapparent

Détails
in Albert de Lapparent, 1839-1908. Articles et publications
Extrait des Annales de philosophie chrétienne, t. 14 (1886), pp. 362-380

.