Jacques Boucher de Perthes, 1788-1868

Jacques Boucher de Perthes, 1788-1868

----

En découvrant à Moulin-Quignon, près d’Abbeville, une dent humaine et un fragment de mâchoire accompagnant un dépôt de silex, Boucher de Perthes en conclut que l’homme était beaucoup plus ancien qu’on ne le croyait à son époque. Il affirma cette théorie dans les Antiquités celtiques et antédiluviennes qui, en 1848, se heurtèrent à l’incrédulité générale et aux sarcasmes des spécialistes de l’époque.

Les découvertes faites par la suite confirmèrent ses théories. Malheureusement pour lui, Boucher de Perthes mourut avant d’être réhabilité, avec le sentiment d’avoir manqué sa vie et persuadé que ses recherches et les très nombreux ouvrages qu’il avait écrits allaient sombrer dans l’oubli le plus total.

Image : Gallica.bnf.fr

----

.

Autres documents :

Les origines du globe terrestre, par Albert de Lapparent

Détails
in Albert de Lapparent, 1839-1908. Articles et publications
Extrait de la Revue Scientifique, 22e année, nº7, 14 février 1885.

Les fouilles de Suse, par Albert de Lapparent

Détails
in Albert de Lapparent, 1839-1908. Articles et publications
Extrait du Correspondant, t. 208 (année 1902), pp. 426-440.

Antiquités canariennes (...), par Sabin Berthelot, 1879

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
Antiquités canariennes : annotation sur l'origine des peuples qui occupèrent les iles fortunées, depuis les premier temps jusqu’à l’époque de leur conquête (E. Plon et Cie, Paris, 1879)

.

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !