La Pile de Bagdad

----

A la veille de la Deuxième Guerre mondiale, Wilhelm Kônig, ingénieur allemand, chargé de fouilles en Irak, fit une trouvaille remarquable.

Au cours d’une excavation près de Bagdad, il découvrit, tout à fait par hasard, un village parthe dans lequel il mit au jour un certain nombre de vases qui, par leur forme particulière, faisaient penser à des batteries.

Voici quel était leur aspect: un pot ou une cruche contenait un cylindre en feuille de cuivre et, insérée dans ce cylindre, se trouvait une tringle qui servait probablement d’électrode. Les bords du cylindre en cuivre étaient soudés par un alliage de 60 % de plomb et de 40 % d’étain. La tringle était soutenue par un bouchon en asphalte. Un disque en cuivre était ajusté au fond du cylindre. Le bitume était utilisé pour l’isolation.

L’espace entre les parois du cylindre en cuivre et la tringle en fer était rempli de quelques électrolytes, mais ces batteries étaient tellement anciennes que toute trace de produit chimique avait disparu.

Intéressé par cette trouvaille, le célèbre savant Willy Ley demanda à la General Electric Company de Pitts- field, Mass., d’en construire une réplique avec l’idée de mettre la batterie à l’épreuve. Le laboratoire de la General Electric fabriqua un duplicata de la batterie en la remplissant de sulfate de cuivre au lieu de l’électrolyte inconnu — et l’appareil fonctionna.

----

.

Autres documents :

.

Commentaires  

#2 RE: La Pile de BagdadZac

C’est en apprenant ce genre d’histoire qu’on se dit qu’il y a eu un incroyable gâchis de connaissances perdus au cour des siècles.

Il est quasi-certains que des tas de gens brillants ont vécus sur cette terre et ont eu des idées de génies qui ont complètements disparues dans les abysses de l’histoire, simplement parce-qu’ils n’ont pas eu assez d’influence à leur époque ou que leur travaux on été perdus. Et ça, c’est triste.

Encore pire ont été ceux qui se sont amusés à détruire le savoir. Et ça, c’est encore plus triste.

L’avantage indéniable de notre époque, c’est que la grande majorité des découvertes sont, sinon partagées mondialement, au moins archivées en sécurité (espérons).

Parce que le procédé de la pile de Bagdad, même si finalement il n’était destiné qu’à des électrolyse dans le meilleur des cas, si ce procédé avait été répandu et/ou diffusé, ça aurait peut-être pas pris 2000 ans pour qu’un petit malin invente l’ampoule.

C’est presque frustrant de se représenter tout ce temps perdu… Bon ça aura au moins eu le mérite de créer des curiosités :).
Citer
#1 Quelle découverte!Voy

C'est fou de voir cela! Bon en même temps cela ressemble plus à une arme qu'a une pile mais c'est vraiment fou de voir que l'humain était aussi intelligent avant qu'aujourd'hui c'est juste des connaissances qui lui manquaient, mais certains étaient visionnaire c'est sûr!
Citer

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !