Le Machu Picchu, une merveille architecturale au coeur des Andes

Le Machu Picchu, une merveille architecturale au coeur des Andes

----

Le Machu Picchu est le site archéologique le plus célèbre des Andes. Situé à l’extrémité inférieure de la vallée de l'Urubamba, à plusieurs heures de Cuzco, ce site extraordinaire a été bâti au-dessus du fleuve dans un col entre les deux sommets, le Machu Picchu et le Huayna Picchu.

Avec son architecture impressionnante et splendide, sa situation exceptionnelle et ses vues spectaculaires, le Machu Picchu surpasse les autres sites péruviens les mieux planifiés et les plus élégamment construits.

La cité fut. semble t-il, construite pour profiter des innombrables points de vue et pour faciliter les observations astronomiques et solaires.

----

.

Autres documents :

Migrations d'Europe en Amérique pendant le moyen-âge. Les Gaëls, par E. Beauvois

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
Extrait des Mémoires de la Société bourguignonne de Géographie et d'Histoire, t. VII, 1891.

L'origine touranienne des américains Tupis-Caribes et des anciens Egyptiens, par F. A. Varnhagen

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
L'origine Touranienne des Américains Tupis-Caribes, et des anciens Egyptiens, indiquée principalement par la philologie comparée; traces d'une ancienne migration en Amérique, effectuée à travers l'Atl...

.

Commentaires  

#1 RE: Le Machu Picchu, une merveille architecturale au coeur des AndesBreizhkaah

L'Histoire actuelle des hommes n'est qu'une goutte d'eau dans la mer du temps. Mais quel temps ? Le linéaire ou le cyclique ? Nous avons une conception limitée du temps, car il n'est pas seulement linéaire mais cyclique ! Hors ces peuples avaient une conception cyclique du temps, d'où l'importance de l'astronomie dans la création des structures de leur sociétés...

Les villes furent érigées sur des cités, elles-mêmes bâties sur des villages, eux-mêmes bâtis sur...

Dans cette optique, si nous pensons en terme de sites et de temps cycliques (au lieu de rester dans une représentation uniquement linéaire).
représentons-nous ces habitats, avec un commencement et une fin pour chaque lieu de vie, variable selon l'état de l'environnement du moment, ces cites se juxtaposant ensuite par couches successives de manière plus ou moins importante. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, la cité est à se représenter dès-lors, dans une conception multidimensionnelle !

Temps/Espace/matière/Energie.

Plus rien à voir avec les conceptions limités qui sont les nôtres au jours d'aujourd'hui... Encore faut-il pouvoir se le représenter ainsi, comme un évènement perpétuel, une respiration du lieu qui accueille ces souffles de vie temporaires, d'un lieu de vie particulier, en un moment donné, avec des particularités qui lui sont propres, et engendrant des récits de vie tout aussi singulier... Difficile, non ?

Pourtant l'on aurait une autre perception de l'archéologie et de l'Histoire. Mais ce n'est pas (encore)le cas. Pas de panique, ça viendra !
Citer

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !