Nicolas Copernic et le système héliocentrique

----

Extrait de la série documentaire « Tous sur orbite ! »

--

Copernic était polonais, passé très tôt en Italie pour y parfaire ses études. Il est né en 1473 à Toriin et mort en 1543 à Frauenburg. Au moment même où les philosophes humanistes de la Renaissance inventent l’anthropocentrisme, en plaçant l’homme au centre du monde et de leur univers, Copernic démontre que la Terre, qui porte les hommes, n’occupe pas, elle, le centre de l’univers, comme on l’a cru depuis les débuts du christianisme.

Bien avant, et depuis longtemps, les Anciens, tel Pythagore, savaient que la Terre tournait autour du Soleil, ainsi que les autres planètes. L’astronome grec Hipparque, au second siècle avant Jésus-Christ, explique la précession des équinoxes, déjà découverte par les constructeurs du site mégalithique de Stonehenge quelques milliers d’années plus tôt.

Par la suite, au deuxième siècle, Ptolémée, l’astronome qui va perfectionner le principe de l’astrolabe, opérera un retour en arrière en décrétant que la Terre est immobile et que les planètes tournent autour d’elle, pour être en accord avec les textes bibliques. Cette régression va aussi se vérifier lorsque, au Moyen Age, on fait mine de croire que la Terre est plate pour être en accord avec le principe linéaire qui vise à éradiquer le principe concurrent cyclique de l’Eternel Retour.

----

.

Autres documents :

Media type
50:00
Les voyages dans le temps

Les voyages dans le temps

Détails
in Géologie / astronomie / astrophysique
Peut-on voyager dans le passé ? La question n'en finit pas de troubler les esprits - même les plus rationnels. Le désir de retourner dans le passé est certes un vieux rêve de l'humanité. Pour ne parle...
Media type
52:01
Les soldats oubliés de Carthage

Les soldats oubliés de Carthage

Détails
in Films - documentaires
Et si les Celtes et les Carthaginois avaient découvert l'Amérique 1 500 ans avant Christophe Colomb ? Aux confins des Andes et de l’Amazonie, des archéologues ont trouvé les traces d’un peuple depuis...

La Fusillade du 3 mai, de Francisco de Goya, 1814

Détails
in Peintures et photographies
La toile dramatique de Francisco de Goya intitulée « La Fusillade du 3 mai » rappelle la dure réalité de l'invasion de l'Espagne par les armées napoléoniennes en 1808. On y lit toutes les horreurs de...

.

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !