Les sphères de pierre du Costa Rica

----

On trouve au Costa Rica des centaines de boules de pierre, parfaitement rondes, de taille et de poids différents. Un grand nombre de ces boules fut détruit par les chercheurs d'or et, à l'époque coloniale, par les essartages ou les exercices militaires. Beaucoup, cependant, ornent les jardins privés. Leur énigme défie toujours la science.

Des boules énigmatiques

Aujourd'hui encore, on ignore d'où ces boules peuvent provenir. Bien que l'on en trouve quelques exemplaires au musée d'État de San Jose et que de nouvelles fouilles permettent, à intervalles irréguliers, d'en découvrir de nouvelles,  enfouis dans le limon d'un delta ou dans la boue de la jungle, on sait très peu de choses à leur sujet.

La boule la plus lourde qu'on ait découverte jusqu'à présent pèse 16 tonnes. Elles sont toutes d'une rondeur parfaite et d'un diamètre uniformément égal. Beaucoup ont une surface extrêmement lisse, ce qui signifie qu'elles ont été vraisemblablement polies à l'aide d'un mélange d'eau et de sable. On se demande néanmoins comment les hommes qui les ont fabriquées ont pu obtenir un arrondi aussi parfait, notamment pour les boules les plus grosses et les plus lourdes.

En effet, la réalisation de ces boules présuppose non seulement certaines connaissances en géométrie, mais également une technique appropriée. Sans moyen mécanique, il est, de plus, quasiment impossible de fabriquer de tels objets.

----

.

Autres documents :

Antiquités canariennes (...), par Sabin Berthelot, 1879

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
Antiquités canariennes : annotation sur l'origine des peuples qui occupèrent les iles fortunées, depuis les premier temps jusqu’à l’époque de leur conquête (E. Plon et Cie, Paris, 1879)

Les procédés authentiques des alchimistes égyptiens, par Marcellin Berthelot

Détails
in Documents scientifiques
Extrait de la Revue Scientifique, nº 14, 23e Année - 2 octobre 1886.

.