Le mythe du déluge - Archéologie interdite

----

Civilisations anéanties, déluges, apocalypses nourrissent toutes les mythologies... Les travaux des géologues semblent montrer que ces cataclysmes légendaires ont bel et bien existé, sous la forme d'éruptions volcaniques, de raz-de-marée ou de séismes. En détruisant des centres de décisions et de richesses, ces catastrophes ont bouleversé le cours de l'histoire.

Tantôt elles ont accéléré le déclin d'une civilisation, comme le raz-de-marée qui causa la perte des Minoens, en Crète, ou les tremblements de terre qui abattirent les anciennes cités de l'âge du bronze. Tantôt elles ont poussé les populations à migrer et à exporter leurs techniques, comme le déluge de la mer Noire, qui favorisa l'expansion de l'agriculture.

----

.

Autres documents :

Media type
2:55
Les sphères de pierre du Costa Rica

Les sphères de pierre du Costa Rica

Détails
in Mystères archéologiques
On trouve au Costa Rica des centaines de boules de pierre, parfaitement rondes, de taille et de poids différents. Un grand nombre de ces boules fut détruit par les chercheurs d'or et, à l'époque colon...
Media type
47:28
Dossier OVNI - Les mutilations de bétail

Dossier OVNI - Les mutilations de bétail

Détails
in Paranormal / cryptozoologie / ufologie
Depuis les années 1970 surtout, plus de 10 000 animaux, principalement des boeufs et des vaches, ont été retrouvés morts dans des conditions inexpliquées, aux USA et au Canada principalement. Ces anim...

.

Commentaires  

#4 RE: Le mythe du déluge - Archéologie interditetiti

Je rejoins GzU sur la tendance spéculatrice un peu tirée par les cheveux de certaines conclusions.

Mais je crois sincèrement que l' on est pas loin d' une certaines justesse historique, dans le sens où beaucoup de techniques et connaissances furent perdues, et que de grandes civilisations plus anciennes et au moins aussi développée que les égyptiens ont existé avant notre ère.
Un truc qui me dérange dans ce genre de théories, c' est que l' on affirme à chaque fois que telle ou telle civilisation ne connaissait pas la roue.

Peut-être qu' il n' y en a plus aucune trace, car les types dessinaient des ronds partout, avaient des conceptions cycliques de l' univers et possédaient pour certain une connaissance mathématique très perfectionnée.

Il y a quelques années, j' avais vu un reportage sur un ingénieur grec de l' antiquité qui utilisé la vapeur pour régir des automates et des mécanismes pour le théâtre. Il avait même inventé un système de "programmation" à base de polies et de cordes.

Beaucoup de choses furent perdues, oubliées, effacées, entre les guerres, les bouleversements , géographiques et les croisades de certaines doctrines imposants leur vision.
Citer
#3 RE: Le mythe du déluge - Archéologie interditeGzU

J'ai déjà vu toutes ces théories, et je suis convaincu que l'Homme avait bien plus de mobilités qu'on le croit encore ! Et je ne parle pas de voiture volante, mais de marche, de cheval, etc... et que la Terre fut vite conquise dans son intégralités... mais je suis aussi convaincu que l'histoire oublie, et qu'il a été facile pour "nous" de croire qu'on a été les premiers... Alors que la seule vraie avancée c'est la conquête des airs ! (l'espace étant la prolongation logique...)
Donc, oui, pourquoi pas, et cela me paraît plausible et logique.

Par contre, là où je ne rejoint absolument pas le documentaire c'est sur certaines conclusions, ou suppositions. Surtout au niveau des techniques... Par exemple, pour les agrafes qui scellent les pierres entre elles en Amérique du sud, la théorie avancée est celle d'un fonderie portative... matériel que nous ne possédons pas ! Mais pourquoi ça ? Pourquoi baser les théories de se qu'on ne peut expliquer sur nos outils, mais poussées au delà de notre maîtrise ? Juste pour faire plus évolué que nous, car cela nous dépasse.

Mais pourquoi cela nous dépasse ? Juste parce que nous n'avons pas les conceptions culturelles qu'ils avaient avant, et que nos réponses à nos problèmes sont technologiques, alors qu'avant elles pouvaient être bien plus débrouillardes en utilisant se qui les entouraient... pourquoi fondre ces agrafes sur place ? C'est basé sur quoi ? Car elles sont uniques ? C'est tout ? Pourquoi un maître forgerons ne viendrait pas voir et faire un agrafes à la bonne forme et après ils creuseraient la pierre, du coup cela s'emboite parfaitement... par exemple.

Idem pour le "spécialiste" (c'est fou comme c'est toujours les même qui reviennent... à croire qu'ils vivent en exposant ces théories...) qui est un ingénieur et qui dit que pour soulever ces blocs il faut des grues... cela montre bien qu'il pose ces théories sur le seul monde, voir le seul savoir qu'il possède... et pourquoi ils n'auraient pas trouvé d'autre solution que des grues motorisées ? Idem pour la taille du sarcophage. Idem pour les jarres... Il y a des milliers d'exemples... pourquoi un savoir perdu serai un savoir d'une technologie supérieure à la notre ? Pourquoi pas juste différente, car avec des objectifs différents ? Pouvaient-ils graver les atomes ? Pouvaient-ils accélérer les particules pour les collusionner et observer un peu de notre big bang ? Leurs objectifs devaient être la reproduction des constellations, les repaires des équinoxes, etc... nous c'est nos infinies, notre infiniment petit et notre infiniment grand, et pareil pour le temps, notre temps passé poussé à l'infinie (big bang)... pas le même but, pas les même outils... alors pourquoi comparer et théoriser avec cette étroitesse d'esprit ?

Pour finir, et en restant dans le même thème, on peut parler de Stone Age qui a des pierres énormes qui viennent d'endroit extrêmement lointain... comme il est dit dans le reportage "comment ont-ils fait pour les transporter". Des archéologue, des techniciens, et d'autres gens de compétences diverses se sont penché sur le problème et l'ont résolu en peu de temps (quelques mois) : à la fin : quelques troncs d'arbres, quelques cordes fait en fibre d'orties (tressées, elles peuvent avoir la longueur voulue (autant que l'on veut) et la solidités voulues, et en quelques heures seulement, et après peu d'entrainement, un homme fait des cordes de plusieurs mètres...) et peut-être 10 hommes (grands max), avec des gestes simples, voir pas difficile, transportaient ces pierres à une vitesse, sommes toute, raisonnable... et sans entrainement...

L'Homme cherche et trouve des solutions à tous ces problèmes, mais une fois oubliées, il faut les retrouver, mais le plus souvent on en trouve d'autre, qui ne faut peut-être pas exactement les mêmes choses, du coup il y a étonnement au niveau des différences, mais c'est juste des différences. Avant leurs outils étaient d'une précision terrible, mais nous on construit à une hauteur et une vitesse jamais atteinte...

Pour se qui est des dates, moi elles ne me paraissent pas abusives (j'ai des doutes par rapport à une civilisation de - 300 000 ans par contre, mais des traces d'Homme, bien sûr) et là je pense que c'est plus un combat de spécialistes au final !
Citer
#2 RE: Le mythe du délugeClément

Après tout, on peut imaginer qu'il y ait eu des civilisations très avancés à une époque très éloignée de notre histoire, avec des "peuples plus primitifs" vivant en parallèle. C'est encore le cas de nos jours, non?

Il se peut également que de grands cataclysmes aient bouleversé notre planète en éradiquant la quasi totalité de ces peuples avancés, ainsi que leurs vestiges. Ces changements radicaux ayant obligé survivants de "première classe" et de "seconde" à migrer au travers du globe, en se croisant, les premiers partagent leurs savoir et les second les appliquent, puis les enseignent à leur tour.

Si effectivement, il y a des sites anciens datant de 250 000 ou 300 000 ans, il se peut très bien qu'une partie de l'humanité, ayant profité du progrès acquit par leurs prédécesseurs en 200 000 ans, fut plus évoluée 4 ou 5000 ans avant J.C.

Si comme tente à l'insinuer le reportage, une partie de la communauté scientifique souhaite nous cacher la vérité sur la réalité de notre histoire pour ne pas perdre la face, alors a qui faire confiance? Certaines affirmations, même scientifiques sont erronées.

Ce que je ne saisis pas, c'est qu'on ne trouve aucune traces des outils "avancés" ayant été (soit disant...) utilisés pour tailler les pierres ou les creuser (ex du sarcophage). On arrive à trouver des restes d'espèces datant de millions d'années, pourquoi pas de "simples" outils n'en ayant que 10000? Dans l'éventualité d'une "aide" extérieure, ils nous les auraient prêté et seraient repartis avec? C'est un non-sens à mon humble avis.
Citer
#1 RE: Le mythe du délugel-Ange

Pourquoi des gens, pourtant compétents, auraient-ils fait preuve d'une telle mauvaise foi en ce qui concerne des vestiges qui étaient loin de les engager personnellement ?
Citer

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !