La Malédiction de Toutânkhamon

----

Le 17 février 1923, l’égyptologue Howard Carter, directeur des fouilles, et George Hebert, cinquième comte de Carnarvon et organisateur de l’expédition, ouvraient la chambre principale du tombeau du pharaon Tout-ankh-Amon. En cette chaude journée, nul parmi les vingt personnes qui étaient assemblées, vers 14 heures, dans le couloir descendant au tombeau, ne savait encore si on allait vraiment découvrir la momie du pharaon dans la chambre principale. En fait, la découverte fut plus importante que ce que l’on espérait. Personne ne savait non plus que, des vingt personnes présentes, treize mourraient bientôt.

 Peu de temps avant, ils avaient trouvé dans l’antichambre une tablette d’argile, d’apparence anodine, ramassée par Carter. Elle avait tout d’abord été répertoriée normalement. Puis, quelques jours plus tard, on l’avait rayé des listes, lorsque Alan Gardiner eut déchiffré le texte en hiéroglyphes, disant : “La mort abattra de ses ailes quiconque dérange le repos du pharaon”. Aucun des chercheurs n’avait alors prêté attention à ce sinistre avertissement qui était une formule de malédiction assez courante.

La tablette avait été rayée des procès-verbaux et de l’inventaire par crainte que les fouilleurs et auxiliaires égyptiens, très superstitieux, en aient connaissance. Elle n’a jamais été photographiée et est considérée comme “égarée”. Une variante de cette formule fut trouvée également sur une figurine dans la chambre principale.

Ce fut à cette époque que les journalistes commencèrent à parler de la “Malédiction des Pharaons”, et de la tablette qui avait disparu. Les décès insolites commencèrent à se succéder.

----

.

Autres documents :

Rapport du Japon avec l’Amérique, par l’abbé Pipart

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
Extrait du Congrès international des orientalistes (compte-rendu de la première session, t. 1, Paris, 1873, pp. 187-193.)

Jakob Roggeveen

Détails
in Histoire maritime
Si ce navigateur hollandais n’avait pas découvert l’île de Pâques, il n’aurait pas mérité de passer à la postérité : en effet, il détermina si mal le lieu de ses relâches qu’il fut impossible de retro...
Media type
6:17
Ollantaytambo au Pérou

Ollantaytambo au Pérou

Détails
in Mystères archéologiques
Les monuments de pierre découverts à Ollantaytambo, dans la région de Cuzco, sont mégalithiques. Certains blocs posés sur une pente vertigineuse, pèsent entre 20 et 100 tonnes. Mais, en dépit de leur...

.

Commentaires  

#4 RE: La Malédiction de ToutânkhamonBenoit

Citation en provenance du commentaire précédent de Francisco :
Je me suis souvent posé la question pourquoi la tombe de touthânkamon a été la seule qui n'ai pas été dépouillée dès l'antiquité ? Sachant en plus que le monde antique était déjà friand des antiquités.


La tombe de Toutânkhamon n'a pas été pillée parce que la tombe construite sur le dessus s'est effondrée. Les pilleurs n'avaient pas la moindre idée de son existence.
Citer
#3 SeptiqueBenoit

En 1922, ils ne pensaient pas à se vêtir d'une combinaison et masque pour ne pas respirer les bactéries qui s'attaquent aux poumons et surtout aux champignons toxiques, donc je ne pense pas à la malédiction.
Citer
#2 RE: La Malédiction de ToutânkhamonFrancisco

Je me suis souvent posé la question pourquoi la tombe de touthânkamon a été la seule qui n'ai pas été dépouillée dès l'antiquité ? Sachant en plus que le monde antique était déjà friand des antiquités.

La mort de certains personnes qui ont approchées la tombe est peut être explicable via les bactéries et les champignons mais qui peut expliquer les autres événement qui l'ont suivi, comme la panne d'électricité qui à touché le Caire peu de temps après la découverte du tombeau.

Beaucoup de hasards de coïncidences autour du hasard d'une découverte archéologique... Mais était ce vraiment un hasard et est ce vraiment la tombe de Tut le fils d'Akhenaton et Néfertiti ?
Citer
#1 RE: La Malédiction de ToutânkhamonYouki

Bonjour,

C'est un documentaire intéressant. Les similitudes entre les destins de Toutankhamon et de Lord Carnarvon sont surprenantes. Si le film fait état d'une anomalie sur la joue du masque d'or, on dit aussi que le visage de Toutankhamon avait une entaille située à l'endroit où Lord Carnarvon s'est coupé après la piqûre du moustique.

En 1925, plus de deux ans après avoir découvert le sépulcre et en avoir extrait de multiples objets, Howard Carter écrit qu'en entrant dans la chambre mortuaire ''La force de l'habitude ne pouvait complètement dissiper l'impression de mystère et la sensation très vive que des forces invisibles continuaient d'habiter le tombeau.''
Citer

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !