Les disparus du phare d’Eilean Mor (vidéo en anglais)

----

2eme partie de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xC3pZaDMJ_8

--

Lorsque l’Hesperus, un navire de ravitaillement, approcha de l’île d’Eilean Mor, au large de la côte ouest de l’Écosse, en ce 26 septembre 1900, aucun signe de vie ne se manifestait à terre.

A bord du navire se trouvait Joseph Moore, un gardien de phare qui devait relever un de ceux d’Eilean Mor. Il était très inquiet, car le phare ne fonctionnait plus depuis onze jours. Une fois débarqués, Moore et ses compagnons s’empressèrent d’inspecter le phare, mais il n’y avait personne à l’intérieur. Ils y trouvèrent tout parfaitement en ordre, mais les cabans en toile cirée de deux des trois gardiens manquaient.

Une jetée endommagée fit supposer que les trois hommes avaient peut-être été emportés par une lame. Pourtant, peut-on vraiment penser que les gardiens du phare, hommes d’expérience, aient eu l’imprudence de sortir par gros temps ? Et dans ce cas, que s’était-il passé qui les avait poussé à sortir?

Deux cirés sur trois manquaient. Si deux des hommes étaient sortis, qu’était devenu le troisième? On ne le sut jamais, car aucun d’eux ne fut jamais retrouvé.

----

.

Autres documents :

L'énigme Jeanne d'Arc - par Henri Guillemin (Les dossiers de l’histoire)

Détails
in Personnages illustres
Conférence historique d'Henri Guillemin dans le cadre de l’émission «Les dossiers de l’histoire» pour la Télévision suisse romande, émission sur la vie de Jeanne d’Arc.

.

Commentaires  

#2 Eilean MorAlain Valade

L`enchaînement logique : Que MacArthur ait pleuré puis le lendemain prié n`est au fond qu`une quasi-confirmation de son basculement de son hémisphère négatif ( Cortex qui gère les Mathématiques ,la Déduction , le but ) vers son positif ( Frontal qui gère la Foi , l`Induction , l`imagination ) puisque il priait car le Cortex ne gère que des faits et pas du tout la
Foi . Foi et Mathématiques sont des applications c`est=à-dire qu`on doit être à cet endroit nécessairement pour avoir ces ``pensées`` . Cela n`a pu qu`influencer les deux autres gardiens sains qui essayaient de le gérer et / ou le comprendre . Le malade leur aura demandé de prier avec lui ou peut-être se sont-ils offerts pour le sécuriser ou faire diminuer la pression . Donc au total on a ceci : MacArthuer a basculé . . . . . on aura essayé de composer avec lui en s`ajustant . . . . il aura été trop loin ( Caché le livre de bord expliquant les notes sur une ardoise (?) et/ou aura arrêté les horloges (?) ) et on se sera convaincus de la nécessité de l`enfermer en attendant la relève .
Citer
#1 Phare Eilean MorAlain Valade

Si on veut une histoire qui si tienne , on doit travailler avec des indices sûrs et surtout en lien direct avec l`affaire . Quels sont ils ? 1- Selon le livre du phare , il y avaient de grandes tensions psychologiques . 2- L`horloge ( Certains sites parlent de deux ) était arrêtée . 3- Il n`y avait qu`un seul ciré sur les crochets au lieu de trois . 3- Une chaise à la table était renversée . 4- Tous les instruments coupants étaient semble-t-il à leur place et sans souillure de sang donc il n`y aurait pas eu de violence terrible du moins . 5- Il y avait la bouffe sur la table à peine entamée . 6- La porte d`entrée était fermée . Osons faire une histoire terre-è-terre avec une toute petite supposition : Puisque il y avaient de grosses tensions psychologiques alors est-il raisonnable de supposer qu`un gardien ait pété les plombs ? On dit qu`un des gardiens pleurait et ensuite priait ? Et par la suite tous priaient ? Et si pour acheter la paix les deux autres aient mis de l`eau dans leur vin en priant eux aussi , histoire de sécuriser le gardien``fou`` ? Et , le 15 , un gardien ou les deux se seront aperçus que l`horloge était arrêtée et que c`en était trop ? À partir de là on devait agir en imaginant un plan . Essayer de maîtriser le fou en essayant de l`apporter dans la remise extérieure , histoire de l`y enfermer en attendant la relève quelque 10 jours plus tard . donc , pendant que le fou était à la table pour la bouffe on aura mis les cirés pour prétexter une sortie et , là , on aura sauté dessus et ce dernier se sera enfui rapidement . . . . . les gardient prirent conscience de leur problème car on devait le ramener absolument , ne srait-ce que parce que il pouvait revenir à tout moment et se venger voire peut-être même les tuer . Puisque on devait à tout prix le ramener alors cela engendre des risques très élevés et , le vent , la pluie , le vent , les vagues et la noirceur auront eu raison de tout le groupe . Les corps ne peuvent être qu`au même endroit et probablement dans la même crevasse . Que penser de cette histoire hypothétique ? Elle explique l`horloge arrêtée , le seul ciré sur les crochets , la chaise renversée , la bouffe à peine entamée car avec ce que les gardiens avaient à faire , il est certain que cela leur a coupé l`appétit , la porte fermée mais , ici , c`est un peu secondaire . Que les 3 voire 2 gardiens aient versé dans la folie est mathématiquement impossible mais pour un seul ça se tient . Que l`horloge soit arrêtée ne peut que nous mener vers deux possibilités : 1- Paranormal ( Magnétisme/Fantômes/O.V.N.Is/ ect... ) ou bien 2- C`est une personne qui l`a fait . Voilà . Merci .
Citer

Ajouter un Commentaire

Echangez vos idées !

Contribuez par vos questions et vos commentaires à l'échange d'informations amorcé par cet article (ou vidéo).
Partagez aussi votre savoir, nous restons à l'écoute !